La FENICE Ultra+

Nouvelle version 2022

Câble haut-parleur très haut de gamme en cuivre multibrin OFC haute pureté, cuivre OCC pureté 7n (99,99999%), et cuivre OFC haute pureté plaqué argent et isolé Téflon PTFE "aérospatial"

Conception

L’objectif pour cette version Ultra+, améliorer un câble quasi parfait, qui fait déjà l’unanimité chez les audiophiles les plus exigeants et est devenu une véritable référence, quel que soit le système sur lequel il est branché !

Alors pour faire simple et ne pas risquer de passer du côté obscur de la force, les efforts se sont concentrés sur la révision du Système « S.A.V.E » intégré dans les splitters en fibre de carbone, sur la longueur des fils de sortie épanouie et sur la connectique.

Pour concevoir le câble le plus parfait sur tous les critères, cela avait demandé beaucoup de temps, de recherches, d’écoutes comparatives, de l'investissement et des innovations technologiques. 

Pour couvrir toute la bande passante et faire ressortir certaines parties du spectre de façon assez différente les unes des autres, quatre diamètres de brins de cuivre sont utilisés, pour obtenir des médium/aigu fin, détaillé et d’une grande douceur, un conducteur est composé de 504 brins fin de cuivre OFC haute pureté de 0.10mm isolé Téflon et terminé par une gaine épaisse de pvc pour amortir les vibrations, dans ce même conducteur ce trouve 6 brins de cuivre pur OCC de 0.45mm, ils sont chargés de reproduire les infra grave et les grave pour une sonorité typée tube, ensuite 4 conducteurs de qualités aérospatiales sont torsadés puis insérés dans les nouvelles gaines en coton pur à paroi très épaisse, crées avec un cahier des charges précis, spécialement pour cette version.

Pour restituer des graves fermes et très dynamiques, trois de ces quatre conducteurs sont composés chacun de 19 brins de 0.30mm en cuivre OFC haute pureté plaqué argent et isolé Téflon PTFE, le quatrième conducteur chargé du bas médium est lui composé de 19 brins de 0.20mm de cuivre OFC haute pureté plaqué argent et isolés Téflon PTFE.

Bien sûr, cette composition est à multiplier par deux pour obtenir un câble (pôle + et -).

La géométrie du câble est maintenant hélicoïdale et grâce à l’emploi d’une gaine de coton à parois très épaisses qui contribue aussi à réduire de façon drastique le passage des micro-vibrations dans le câble, les conducteurs de qualité « aéro » qui y sont insérés, se retrouvent à être plus écartés de l’autre conducteur, cela réduit de fait l’effet capacitif pour une scène sonore plus vaste.

Pour obtenir un câble de grande souplesse, une emprise minimale avec le sol afin de réduire considérablement la transmission de vibration passant par voie solidienne et les décharges d’électricité statique, 39ml de cordon en coton pur de 4mm sont torsadés de façon très serrée autour de l’ensemble des conducteurs.

Tous les câbles audios et surtout les câbles Haut-parleurs, sont soumis aux micro-vibrations induites par les enceintes acoustiques, cela a des effets néfastes sur la qualité de transfert et la qualité audio du signal, c’est pour lutter contre ce phénomène et aussi contre les ondes électromagnétiques que La FENICE Ultra+ bénéficie du système «S.A.V.E» (système anti vibration et électromagnétique) dans son splitter en fibre de carbone 3K, qui cette fois vient de recevoir une modification d’importance, la poudre de quartz permettant d’absorber une partie des ondes EMI/RFI est remplacée par un tapissage de matériaux high tech et couteux, identique à celui présent dans la barrette secteur Zeus, il permet de capter comme une éponge les radios fréquences environnantes sur une plage allant jusqu’à huit Gigahertz, en plus d’un amortissement vibratoire du câble grâce à une  mousse néoprène haute résilience !

La gaine de finition est en nylon multifilament noir, de norme militaire, ultra résistante aux UV, à la chaleur, souple, soyeuse, elle offre beaucoup d’avantages comme d’absorber les micro-vibrations et être antistatique. 

Les longueurs des câbles épanouis en sortie des splitter ont été raccourcis, ce qui fait un câble amorti sur une plus grande distance, des nouvelles fiches bananes haut de gamme Puresonic équipe désormais La Fenice Ultra+, elles sont en cuivre plaqué or acceptant de grosse section de câble et sont muni de deux vis de serrage en opposition, elles sont disponible droite de série des deux côtés ou à 45° sur demande dans n’importe quelle configuration sans option !

La finition générale du câble et son aspect esthétique sont encore montés d’un cran.                       Longueur standard 2x3ml, autres choix de connecteurs et de longueurs en options et sur commande.

La section totale des conducteurs est de 2x8mm2, diamètre du câble: 25mm.

La Fenice Ultra +

La Fenice Ultra +

La Fenice Ultra + banane cuivre plaqué or Puresonic

La Fenice Ultra + banane cuivre plaqué or Puresonic

La Fenice Ultra +

La Fenice Ultra +

La Fenice Ultra + Système S.A.V.E

La Fenice Ultra + Système S.A.V.E

La Fenice Ultra +

La Fenice Ultra +

La Fenice Ultra + banane cuivre plaqué or Puresonic

La Fenice Ultra + banane cuivre plaqué or Puresonic

Ecoute

Pour cette nouvelle version, il faut l’avouer, le challenge n’était pas aussi relevé qu’en passant de la version Mk2 à la version ultra, le câble approchant l’excellence sur tous les plans, les gains d’améliorations se réduisent, cependant il restait de la marge de manœuvre sur la connectique, et la technologie S.A.V.E intégrée dans les splitters en fibre de carbone qui elle n’avait subi de remise à niveau depuis huit années !

 C’est justement sur les conséquences de ces améliorations que l’écoute s’est concentrée et la ou c’est le plus flagrant c’est sur la transparence générale, l’écoute gagne de façon significative en clarté et en délié de note, cela est dû principalement au recul du bruit de fond, le câble étant amorti sur une plus grande longueur et le matériau high end d’absorptions des ondes EMI/RFI se révèle redoutablement efficace placé aux extrémités du câble et jouent parfaitement leurs rôles de nettoyeurs dépollueurs !

La Fenice Ultra a toujours été une référence en matière de reproduction du bas médium à l’aigu et il faut bien reconnaitre qu’avec la version « + » le signal transmis aux enceintes est nettement plus qualitatif que ce soit à l’écoute d’instruments et surtout des voix, en clair, c’est comme passer d’une image HD à la 4K, on augmente de façon radicale la résolution, mais cette fois il s’agit de son !

Cette haute définition sonore conserve ce qui a fait le succès de la version ultra, le côté ultra détaillé dans le haut médium aigu, mais jamais agressif ou fatiguant, c’est tout le contraire, le son est véritablement « tubesque », mais sans les limitations aux deux extrémités de la bande passante.

Les premières octaves aussi bénéficient d’un gain sur le détourage de note et en nuance, cela devient plus articulé, et la palette sonore s’enrichit de subtilités très intéressantes, mettant en valeurs certains enregistrements assez complexes.

L’infra grave conserve toujours son ampleur magistrale qui remplit copieusement l’espace de la salle d’écoute, le grave est dynamique avec des formes qui varient en fonction des enregistrements, mais avec un poids incroyable donnant à l’écoute une scène sonore en 3D ou la partie médium aigu viens naturellement se poser avec raffinement et délicatesse sur des fondations solides.

Le gain obtenu en rapport signal sur bruit se traduit de façon assez nette sur l’ensemble de la bande passante, l’aigu file toujours très haut, mais avec un surcroit de délicatesse et de subtilité perceptible sur les cordes notamment, les voix aussi gagnent en réalisme et en émotion, les respirations sont plus perceptibles.

Ce qui fait la différence entre certaines électroniques véritablement musicales comme avec les câbles, c’est la faculté à vous faire ressentir l’âme d’un lieu d’enregistrement, peu savent le faire, car il faut avoir des qualités parfois antagonistes, afficher des mesures de rêves n’est jamais la garantit d’une haute musicalité, avec la Fenice Ultra « + », on touche du doigt cette musicalité évidente et si naturelle, le lieu d’enregistrement devient un des éléments clé participant à l’ultra réalisme de l’écoute, il en devient un vecteur d’émotion.  

Toujours aussi polyvalent envers les électroniques d’amplification qui lui sont proposés, ou vers les différents types d’enceintes acoustiques, la Fenice Ultra « + » réussi la quadrature du cercle en étant un câble déroutant de facilité dans sa mise en œuvre, tellement il est « souple » tout autant physiquement que musicalement.

Il y aurait beaucoup à dire et souvent ceux qui en parlent le mieux sont ceux qu’ils ont adoptés sous ses différentes versions, l’immense plaisir à l’écoute est toujours au rendez-vous.

Etre une référence plébiscitée sur certains forums n’est pas chose aisée, c’est un peu comme vouloir conserver ses étoiles dans un guide gastronomique année après année, il faut savoir se remettre en question et conserver intact cette quête de perfection sonore et musicale.

La Fenice Ultra « + » ne déroge pas à cette règle, au contraire il place encore plus haut le niveau d’excellence auquel tout audiophile est en droit d’attendre une nouvelle version.