Sortie officielle septembre 2021

                  HERMÈS
          

Câble numérique très Haut de gamme AES/EBU 110ohm en multibrin de cuivre OFC Haute pureté plaqué Argent et isolé Téflon PTFE "Aérospatial" 

Conception

Suite à l’énorme succès très largement mérité de l’Hypérion «se», câble coaxial numérique 75ohm dont la dynamique, la très vaste scène sonore et la musicalité très analogique entre autres, a mis tout le monde d’accord, la demande a été forte de pouvoir bénéficier de ces mêmes qualités au travers d’un câble AES/EBU 110ohm très haut de gamme !

Rappelons que l’Hypérion a été dès sa sortie un câble numérique très novateur, de par sa technologie de double blindage intégral à 100% du câble, jusqu’aux coques en aluminium des connecteurs tapissées par du cuivre pur!!!

Cette technologie hyper efficace de protection du signal numérique contre les ondes EMI/RFI, a été déclinée ensuite sur d’autres modèles, comme les câbles secteur haut de gamme Kelud et Etna, puis sur la gamme Vesta Mk3 et Vulcain Mk3 et enfin plus récemment sur la nouvelle version à succès des câbles de modulations Eos « se » et le tout nouveau modèle très haut de gamme Atlas.

Pour ce tout nouveau modèle de câble AES/EBU, le challenge était très relevé, être aussi bon musicalement sinon meilleur que l’Hypérion « se », tout en employant aussi certaines technologies d’assemblages et d’amortissements des conducteurs propres à l’Atlas, ceci dans le but d’obtenir un câble aux performances exceptionnelles sur les critères de rapport signal sur bruit, d’effets capacitifs, car les conducteurs sont très gros pour des câbles de modulation, de réduction drastique de toutes formes de vibrations et d’immunité face aux pollutions électromagnétiques environnantes.

Voici donc Hermès, son conducteur est évidemment celui de l’Hypérion « se » de qualité aérospatiale et de type coaxial, au centre 19 brins de 0.29mm en cuivre OFC haute pureté et isolé Téflon (PTFE), ensuite et autour sont positionné 75 brins de 0.10mm de cuivre OFC haute pureté isolé à son tour de Téflon (PTFE), ce qui représente une section totale de 1.85mm2.

Bien sûr, en AES/EBU, la structure interne du câble est du type symétrique, comme celle des câbles analogiques équipés de connecteur xlr, ce qui veut dire que l’on a deux conducteurs au total plus la masse du blindage (+ et -) et non un seul comme sur l’Hypérion « se » (+ et la masse du blindage) !

C’est donc un câble avec une géométrie hélicoïdale qui a été choisie, chaque conducteur est inséré dans un tube de silicone à paroi de 1mm d’épaisseur (technologie S.A.T, Silicone/Air/Téflon), ils sont torsadés et pour combler et former un câble le plus rond possible, deux joncs de silicone de 3mm de diamètre sont insérés dans chaque creux du câble, ainsi l’ensemble une fois formé, offre d’excellentes performances amortissantes, diélectriques et reste très souple !

Deux gaines de blindage épais en cuivre étamé sont insérées l’une sur l’autre et aux extrémités entre ces deux gaines, une bande de cuivre assure la continuité de blindage au point critique de jonction, les contacts plaqués argent des connecteurs xlr sont soudés aux conducteurs et à la masse du blindage, chacun est protégé par un petit tube de silicone et l’ensemble est ensuite protégé par un adhésif, viens ensuite la pose d’une feuille de blindage en cuivre sur 360° et d’un deuxième adhésif de protection, ainsi le câble est blindé à 100% sur toute sa longueur jusqu’aux connecteurs.

La gaine de finition est en nylon multifilament haut de gamme et de normes militaires (MIL-I-47203(MI) et MIL-S-47053(MI), anti UV, antistatique, résistance jusqu’à 180°, amortissante vibratoire…

Les connecteurs xlr allemands de marque Hicon ont subi quelques modifications maison, la bague plastique servant de repérage est tapissée d’une feuille de cuivre, car elle tombe parfaitement dans l’axe des soudures des conducteurs, cela renforce une fois de plus la protection anti EMI/RFI en plus d’offrir un aspect visuel plus classieux.

Afin d’amortir au maximum les micros vibrations passant dans le câble, il n’y a pas de serre-câbles, mais le câble est centré et son pourtour rempli de joint caoutchouc synthétique malléable, identique à celui utilisé dans la barrette secteur Zeus, un joint torique en silicone vient ensuite en pression avec la bague de serrage en métal du connecteur, une gaine thermo rétractable scelle l’ensemble.

Enfin et pour finir, l’étiquette porte logo de la marque est un tube PVC recouvert d’une feuille de cuivre de blindage, l’intérieur du tube est entièrement rempli de coton hydrophile afin d’assurer son centrage et une absorption des micros vibrations traversant le câble, viens la pose d’une gaine thermo rétractable noire, d’une deuxième feuille de blindage en cuivre sur le tube, de la pose de l’étiquette et d’une gaine thermo rétractable transparente pour la visibilité et la protection de l’ensemble.

Grâce à toutes ces innovations et aux très hauts niveaux de qualités des composants employés, Hermès explose les performances aux mesures avec une capacitance entre conducteur et la masse de seulement 56pF et une résistance ohmique ultra faible de 0.0125ohm pour un câble de 75cm de longueur, sont diamètre total est de 13mm.

L: 0.75ml en standard (autres longueurs en option), Diamètre: 13mm.

Hermès AES/EBU 110 ohm contact argent
Hermès AES/EBU 110 ohm contact argent
Hermès AES/EBU 110 ohm contact argent
Hermès AES/EBU 110 ohm contact argent
Hermès AES/EBU 110 ohm contact argent

Écoute

Petite appréhension tout de même lors de la mise en œuvre de ce tout nouveau modèle de câble, même s’il est vrai que l’on ne part pas d’une page blanche et en terrain inconnu, car l’écoute nous confirme et nous rappelle d’entrée la parenté avec l’Hypérion « se », les premières octaves de l’infra grave ample et profond, au grave qui peut tout autant être articulé, ferme, rond, sec ou tout simplement correspondre à la réalité enregistrée, mais avec cette fois un détourage des notes encore plus évident, cela donne une reproduction musicale plus rythmée et réaliste que jamais.

L’avantage de L’AES/EBU c’est aussi d’offrir un plus grand silence et un recul du bruit de fond beaucoup plus net que les autres standards de connexion, résultat, c’est toute la bande passante qui en bénéficie et cela se remarque sur une multitude de détails comme des extinctions de notes plus longues, des attaques plus franches, des ambiances de lieux d’enregistrements mieux décelable et qui donne plus de vies aux enregistrements.

Que ce soit en écoutant des albums studio ou live, les différences d’ambiances prennent un relief tout particulier, la scène sonore est restituée avec un réalisme confondant, on a le sentiment que les enceintes acoustiques se déplacent toutes seules au gré d’un album joué dans une cave de la rue des Lombards à Paris, dans une chapelle en province ou dans un méga studio.

A l’écoute des voix et quel que soit le style de musique, tout prend beaucoup plus de corps et de matière, cette sensation d’avoir les artistes en trois dimensions et non plus juste une voix posée et centrée devant vous.

Jamais les déliés et l’articulation des notes d’une guitare acoustique, la précision d’un jeu sur des cymbales ou le déroulement des doigts sur une harpe, n’ont été retranscrits avec autant de véracité, c’est absolument ahurissant de crédibilité.

Ce qui impressionne toujours autant c’est cette immense énergie et capacité à reproduire avec une aisance sidérante que ce soit les signaux les plus faibles, comme le plus intense, tout cela avec grâce et haute résolution, sublime !

La aussi, tous les divers instruments testés, sont reproduits avec leurs caractéristiques qui leur sont propres, zéro agressivité même sur des trompettes ou des violons jouant les notes les plus hautes, on retrouve bien cette écoute très analogique typée tube, avec en prime la précision et la haute résolution propre au numérique.

Aucune lassitude ou fatigue auditive à l’horizon, que ce soit branché sur un drive, un dac ou sur un lecteur réseau, les musiques s’enchaînent et révèlent une écoute très agréable, jamais caricaturale et toujours respectueuse de leurs personnalités et de toutes leurs différences d’enregistrements.  

Ceux qui aiment les albums avec voix piano, voix guitare ou seulement un trio, voir un quatuor de musiciens, risque de faire de sacrée découverte, car un peu comme avec l’image, Hermès offre un niveau de contraste et de profondeur de rendu assez démentiel, c’est le résultat d’un câble hyper silencieux et insensible aux pollutions EMI/RFI.

A chaque cession d’écoute de musique avec un nouveau câble mettant la barre toujours plus haut, on a le sentiment que les différences se feront de plus en plus subtiles et bien ce n’est pas toujours le cas et heureusement, Hermès nous offre un luxe de transparence et d’équilibre rarement atteint sur toute la bande passante.

Ceux qui rêvait de posséder un câble AES/EBU 110ohm d’un très haut niveau de musicalité, voit leurs rêves se réaliser avec Hermès, car jamais la restitution n’a été autant réaliste, charnelle et incarnée, mais il a en plus l’étoffe d’un très grand câble numérique de référence, parce qu’il s’efface totalement devant la musique, tout devient simple, évident et fluide, la musique respire, elle est vivante.